Marin d’eau douce !

DSC_0274

Voici une recette d’un fumet lacustre. Il sera parfait pour vos sauces à poissons d’eau douce ou aussi, par exemple, pour détendre une rouille de part chez nous.

Il nous faut des carcasses de poisson ultra frais (le mieux est d’aller papoter avec votre poissonnier ou directement à la pêcherie), des légumes,  un bouquet aromatique, du vin blanc et de l’eau, de lac bien sûr!

Plus en détail :

600 g de carcasses bien dégorgées dans de l’eau froide

100 g de poireau, 80 g d’oignons, 50 g de céleri boule,  le tout coupé en brunoise

5 dl d’eau et 5 dl de vin blanc

5 grains de poivre blanc 5 de noir légèrement concassées au mortier, une gousse d’ail écrasée, un peu de persil et un peu de thym.

Du sel des Alpes

Faire revenir les légumes dans un peu de matière grasse, ajouter les carcasses, mouiller avec les liquides, ajouter le bouquet aromatique et laisser frissonner 15 mn en écumant la moindre.

Rectifier en sel, égoutter, filtrer et réserver.

On peut sans autre congeler ce fumet en petites portions…

Je ne résiste pas à vous rappeler deux devises shadockiennes liées à la marine:

« Quand on ne sait pas où l’on va, il faut y aller!!… et le plus vite possible! »

« Dans la marine on ne fait pas grand’chose, mais on le fait de bonne heure. »

Il y en a une troisième mais je vous laisse la chercher…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *