Pizza

 

Voici une belle tranche de cuisine, je vais m’y attaquer avec grande modestie pour ne pas (trop) soulever de polémiques et ne pas me mettre l’Italie à dos. Merci Vito pour ta compréhension! Pour tous les aspects historiques je vous laisse surfer tranquillement quand vous aurez fini votre pizza.

 

La pâte
Selon Jeffrey Steingarten le célèbre critique gastronomique new-yorkais l’idéal est une pâte assez liquide, peu travaillée et peu fermentée. Plutôt une bonne nouvelle pour les gens pressés et un peu fatigués. C’est plutôt très simple vous allez voir! D’ici une bonne demi heure votre cuisine sera transformée en pizzeria.

800 ml d’eau très froide
1 kg de farine
40 g de levure du boulanger délayée dans 50 ml d’eau
15 g de sel
4 cs d’huile d’olive

Tout mettre dans le bol de votre robot ménager préféré et mélanger à vitesse minimale

Faire 8-10 jolies boules avec de la farine autour puis réserver sur un plateau fariné avec un film plastique dessus pour protéger

C’est déjà prêt!

Le four
Vous avez plusou une demi heure pour faire chauffer le four et préparer vos garnitures. Côté cuisson on va utiliser une Baking Steel. Si vous n’avez pas de plaque de cuisson en pierre ou en métal, vous pouvez glisser dans votre four la grande plaque carrée retournée, merci Jamie! Placer votre plaque au dernier étage du four, oui, tout en haut, et faire préchauffer au maximum en chaleur traditionnelle.

Les garnitures
Je ne vais pas faire de grandes théories ou vous lister toutes les sortes de pizza qu’il existe au monde. Tiens et pourquoi pas?

Il est question de goûts, et bien sûr, de traditions. Chacun ses préférences, heureusement. Mon petit faible est la margherita, préparée avec une sauce tomate maison pas trop assaisonnée. A la sortie du four on ajoute artistiquement un peu de mozzarella di bufala, un peu de rucola, poivre du moulin, huile d’olive pimentée, qq copeaux de parmesan et, si c’est la saison, des moitiés de tomates cerises du potager. Une sacré tuerie!

Un autre dada est la napoli avec tomate, mozzarella, anchois, origan, ail pressé et une tombée d’huile d’olive. En été j’aime y ajouter encore qq feuilles de basilic frais…

Attention on y est presque!
Tout est prêt, la pâte, les garnitures, le four, une grande planche à découper avec la roulette italienne, la pellette à pizza pour enfourner et défourner vos œuvres, le moulin à poivre, les huiles parfumées, les herbes aromatiques, les grandes assiettes spéciales…

Il est temps de façonner une boule de pâte en disque d’environ 30 cm de diamètre (… en principe c’est rond un disque) avec un bord légèrement plus épais. On commence au rouleau à pâte puis en l’étirant délicatement avec les doigts. Cela doit être fina cosi et sans trous!! Attention à bien fariner votre plan de travail, la pellette doit pouvoir se glisser dessous sans coller. On garnit à sa convenance et hop au four. Un petit truc pour se faciliter la vie est de garnir la pâte déjà disposée sur la pelle à pizza farinée.

Les théories les plus avancées dans le domaine préconisent une cuisson entre 8 et 10 mn.

Attention la pizza est brûlante à la sortie du four. Ainsi, rien ne presse pour finaliser la garniture, les assaisonnements et effectuer la découpe avec la roulette italienne qui garantit la fameuse forme, si typique, de la tranche de pizza.

J’ai l’eau à la bouche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *