Archive for mai 2013

Pink mojito, t’en bois un t’en bois dix!

Imaginez-vous les pieds dans l’eau (chaude de préférence), une jolie musique bien entrainante dans vos oreilles, une paille plantée entre vos lèvres et vous aspirez lentement. Les parfums de la fraise, du citron vert et de la menthe envahissent votre corps entier et le rhum vous tourne la tête. La fraicheur de cette boisson est indescriptible. Ahhhhh… vous fermez les yeux et rêvez d’être à Festineuch.

Pour une Big Pink Mojito Party:

1 bouteille de rhum blanc de qualité moyenne
1 poignée de feuilles de menthe toutes bien lavée
4 ou 5 citrons verts tout bien lavé
Sucre brun, je ne sais pas quelle quantité, peut-être 150
1 grande barquette de fraises suisses (oui oui c’est important!) toutes bien lavée
2 sachets de glaçons, vous savez ceux qui se remplissent et se mettent au congèle après, sans même avoir besoin de faire un nœud
Pailles

Commencer par préparer, avec un mixer, un jus de fraises légèrement sucré et le mettre dans un pot au frais

Puis dans un grand saladier verser le sucre et les citrons coupés en petits quartiers

Bien tout piler avec un pilon, ou tout autre ustensile permettant de piler

Ajouter la menthe chiffonnée entre vos mains, les glaçons, le rhum, ajouter un petit peu d’eau fraiche (plate ou gazeuse) mais SURTOUT PAS DE SODA! Suis-je clair? On rajoute peut-être du sucre.

On sert avec une louche et on ajoute un peu de jus de fraise dans chaque verre…

Et pour accompagner ce petit rafraichissement  vous tartinez du fromage frais sur des biscuits salés, fleur de sel, poivre, ciboulette (pas trop) avec dessus des fines tranches de radis tout bien coupés.

 Bon apéro!

Nasi Goreng

En rentrant de mon escapade hebdomadaire des Jardins du Flon, où j’ai reçu un botte de coriandre fraîche, je me suis mis à imaginer ce que je pouvais cuisiner ce soir !
Une petite parenthèse pour les personnes vivant à Lausanne. Les Jardins du Flon est une association qui a pour but de développer un projet agriculture contractuelle de proximité entre consommateurs, paysans et associations en permettant à ses membres de goûter aux produits agricoles issus de la région lausannoise. Inscrivez-vous sans plus attendre. C’est top!

 

nasi goreng

Mon panier en main, je cogite et chemin faisant je me souviens que j’ai des crevettes (industrielles) congelées. Eh là… en écoutant du bon son, il me vient l’idée de préparer un nasi goreng.

Devant passer chez un nouveau marchand de vin, qui est point de vente de la cidrerie Vuclain, je sympathise avec le sommelier, qui me propose un Volnay (100% chenin) au nom évocateur « You are so fine »… Je craque ! Et voilà qu’en 15 minutes, j’ai choisi mon plat, mon vin et je n’ai plus qu’à retrouver ma cuisine pour préparer ce met, qui entre nous était SOMPTUEUX !

 

1 1/2 tasses de riz Carolina
3 tasses d’eau
2 carottes
2 courgettes
3 oignons de printemps
500 gr de crevettes décortiquées
15 gr de gingembre frais
3 gousses d’ail
1/2 botte de coriandre fraîche
1 c.c. de cannelle moulue
1 c.c. de 4 épices
2 c.s. de curcuma
1/2 c.c. de cardamome moulue
2 c. s. de cumin moulu
sel, poivre
Faites cuire votre riz dans une casserole en mettant le riz et l’eau. Couvrir jusqu’à ébullition puis retirer du feu. Réservez.
Couper les carottes et les courgettes en bâtonnets. Dans une sauteuse à feu vif, faites revenir les carottes dans un peu d’huile et après 1 minutes, ajoutez un peu d’eau pour les cuire al dente (5 cl). Retirez du feu, réservez.
Dans la même sauteuse à feu vif, faites revenir les courgettes 2 minutes pour les colorer. Retirez du feu et réservez.
Réitérer l’opération avec les crevettes. Retirez du feu et réservez.
A présent, vous devez avoir votre riz cuit dans la casserole et les carottes, courgettes et crevettes dans un assiette creuse sur votre plan de travail.
Émincez l’ail, les oignons de printemps et le gingembre frais
Ciselez les queues de l’oignon de printemps et la coriandre fraîche. Tout doit être prêt sur le plan de travail car la préparation finale prend 2 minutes !

Dans la sauteuse, mettre de un peu d’huile, laisser chauffer la poêle. Une fois chaude, incorporer l’ail, l’oignon de printemps et le gingembre puis respecter l’ordre des aliments suivants.

Mettez ensuite le riz, mélangez bien. Incorporez les épices moulues puis les crevettes, les carottes et les courgettes. Mélangez bien. Au dernier moment, incorporez la coriandre fraîche et les queues d’oignons de printemps.

Rectifiez l’assaisonnement et servir !

p.s. pour le cidre du Vulcain, je vous dévoilerai le pourquoi du comment prochainement. Un joli projet nous attend.

Le poisson pané est de retour, oui oui!

 

Le plat des papas pressés le jour de la fête des mamans! Comme cela, ça change, ça change. Prévoir quand même 30 mn pour cette version un poil alternative… Il y a une mayonnaise à l’ail des ours avec, si si! A force d’aller sans succès aux morilles on ramène quand même de l’ail des ours et de l’aspérule odorante. Consolation!

Pour le poisson, prévoir 4 filets de flétan par bec (environ 150 g) puis
2cs de farine
1 oeuf
Sel
Bon poivre
Ciboulette
Pdt
Huile pour la mayonnaise
1 jaune
1 cs de moutarde forte
1 petit bouquet d’ail des ours
Crudités de saison (salade verte, radis et carottes nouvelles)
Vinaigrette (avec une bonne huile de tournesol)

Pdt

Les peler et les découper à votre goût

Les cuire dans de l’eau bouillante salée

Et pendant ce temps…

Poisson pané

Batte l’œuf avec la farine et un peu de sel dans une grande assiette creuse

Lorsque c’est lisse balancer les filets dedans et touiller doucement

Enlever le surplus de pâte autour des filets et les rouler dans la panure, réserver dans un plat

au frais.

Mayonnaise

Préparer l’assaisonnement en mixant très finement dans un bol les feuilles d’ail des ours avec 2 cs de mayonnaise

Réintroduire une partie de ce vert dans le reste de mayonnaise et ajuster le goût en sel, en poivre, en ail des ours et en citron.

Finalisation

Égoutter les pdt, réserver au chaud

Frire les poissons dans un mélange d’huile de pépin de raisin et d’huile d’olive

Déposer sur un papier ménage

Dresser les assiettes

Un peu de ciboulette, une bonne salade et…. pchhhhhh… Bon appétit!

 

Il y a une autre version ici! Et le truc pour obtenir des jolis filets bien plats, c’est par là!

 

Tartare de palée saveurs anisées

Variation de notre célèbre tartare de poisson pour les portes ouvertes des caves de la Ville de Neuchâtel de samedi passé. Ici servi en verrine avec une mayonnaise légère, couleur pistache et quelques accompagnements étonnants. Je donne avec précision les quantités car ici l’équilibre des goûts est très important. Un vin blanc dans la gamme aromatique des anisés sera parfaitement adapté… un sauvignon blanc par exemple.

Pour le tartare prévoir 
60 g par personne de poisson du lac sans peau , bondelle, palée, féra etc. N’oubliez pas de dire à votre poissonnier que c’est pour le manger cru et n’oubliez pas votre glacière
1 pomme granny smith pour 10
12.5 ml de verjus par verrine
Sel et poivre blanc (le bio de la Coop est super) du mortier

Pour la déco
Quelques tranches de jambon cru de la gruyère
1 pointe d’asperge verte par personne
Quelques graines de fenouil légèrement toastées
Feuilles de coriandre fraîche

Pour la mayonnaise
30 ml d’huile de tournesol suisse par personne
1 cs de moutarde forte pour 4 personnes
sel
1 cs d’absinthe pour 4 personnes
0.25 g de feuilles d’estragon par personne (les cocaïnomanes auront plus de facilité à peser que Gudule)

Mise en place 
Peler le pied des asperges et couper la partie dure, raccourcir à 10 cm
Cuire al dente  les pointes d’asperge dans de l’eau minérale gazeuse légèrement salée puis refroidir dans l’eau glacée et réserver au frais, cela servira pour la décoration
Cuire l’autre moitié des asperges à point puis refroidir
Mixer  avec l’estragon et l’absinthe puis passer au tamis

Préparer la mayonnaise puis ajouter la purée verte, rectifier le sel et réserver au frais dans un siphon

Toaster légèrement les graines de fenouil (dans une poêle et sans matière grasse)
Couper le jambon cru en tranche de 1 cm de large dans la longueur et les griller sans matière grasse dans une poêle afin que cela devienne croustillant, les réserver sur un papier absorbant

Enlever les arrêtes des filets de poisson avec une pincé à épiler.  Oui c’est la partie la plus longue mais voilà une seule arrête peut tout gâcher alors persévérez!!
Découper en cubes de 4 mm avec un couteau qui coupe pour de vrai
Découper une fine tranche de pomme par personne (pour la déco) puis découper le reste en petite julienne
Mélanger le verjus, le poisson, la julienne de pommes, saler et poivrer avec du poivre blanc du mortier

Coller une feuille de coriandre sur chaque fine tranche de pomme

Dresser les verrines en commençant par le poisson, puis ajouter la mayonnaise au siphon  Finir avec la décoration: une pointe d’asperge, 3 jambons croustillants, la fine tranche de pomme et quelques graines de fenouil. Accompagner avec une tranches de pain légèrement toastée et un vin blanc dans la gamme des goûts anisés.

La rhubarbe est là!

Petit coup de fraîcheur dans vos desserts avec la rhubarbe! Aujourd’hui j’ai fait ma première tarte à la rhubarbe. Pour la recette il suffit de cliquer ici.

Pourquoi ne pas tester la prochaine fois le sorbet à la rhubarbe…. simple comme…

Compoter 600 g de rhubarbe lavée et coupée en tronçons dans 1 dl d’eau pendant une poignée de minutes ajouter 100 g de sucre cristallisé, 60 g de glucose en poudre et 1 jus de citron

Bien touiller

Laisser refroidir puis mixer. On peut aromatiser avec du gingembre râpé juste avant la fin de la cuisson et ajouter aussi 2 cs de miel avant de turbiner.

Turbiner.

Je vous laisse imaginer le délire avec une mousse au chocolat et un coulis de fraise 😉 Tiens, dés les premières fraises du pays, je vous ferais envie avec un sorbet fraise!

Pour vos envies de rhubarbe vous pouvez aussi tester:

Un cake
Des pancakes
Un crumble
Une verrine
Une impro par Guillaume