Archive for Lyon

La Table, chez Thierry Lhopital

Ne le cherchez pas sur le web, ce restaurant ne possède pas de site.

C’est grâce au Guide du Fooding 2012 que nous avons trouvé cette perle rare. Grégoire souhaitait aller dans un restaurant « Néobistrot », nous avons donc cherché sous cette rubrique dans le guide et Les P’n’R ont eu l’occasion de découvrir un restaurant exceptionnel !

Lignées épurées, menu précis, cuisine raffinée, personnel chaleureux et cuisinier modeste et talentueux, tout comme sa brigade.

Cette soirée a été exceptionnelle tant la cuisine était juste, le personnel en salle chaleureux et le cuisinier accueillant ! Derrière la vitre qui sépare la salle de la cuisine, nous distinguons trois personnes qui travaillent avec minutie et en silence. Pas un bruit !

Au menu, deux formules : menu complet à 24€ ou entrée, plat ou plat, dessert à 19€…

À la lecture du menu, nous ne pouvons pas résister à déguster les trois étapes, car elles sont plus belles les unes que les autres. Nous avons donc mangé en entrée un velouté de châtaignes aux queues d’écrevisses et foie gras chaud poêlé, en plat principal un faux-filet de charolais jus corsé à la bordelaise, pommes de terre rôties, et en dessert un fondant au chocolat, glace au caramel crème salée.

Un régal ! Une mention spéciale pour le jus corsé à la bordelaise. Sa justesse nous a séduit. Merci Thierry.

Le repas fini, la soirée ne faisait que commencer. À la fin des nos dégustations, nous avons sympathisé avec tout le personnel, en sirotant quelques verres de vin. Les débats ont jasé, les conseils ont été partagés, les compliments ont fusé. Une véritable osmose s’est produite dans ce lieu.

Dans la cuisine, nous débattions pendant que Thierry nous dévoilait ses secrets de fabrication. Nous riions de tout coeur. L’ambiance était tellement bonne que le cuisinier du restaurant voisin nous a rejoint.

MERCI à La Table ! Thierry, tu es extraordinaire. Nous ne t’oublierons jamais, toi et ton équipe, et nous reviendrons te voir, c’est certain.

L’adresse
8, place Tabareau
69004 Lyon
+ 33 4 78 72 08 51

Si vous passez dans ce lieu, n’hésitez pas à transmettre nos salutations à toute l’équipe.

Le Resto Halle – Lyon

Pour vous Mesdames qui avez la bonne idée de lire ce message, veuillez remplacer mentalement tous les « Monsieur » par des « Madame ». Notez également que ce n’est pas un manque de galanterie que d’avoir mis des « Monsieur » un peu partout, c’est simplement que vous Mesdames, êtes beaucoup plus douées pour ce genre d’exercice cérébral 🙂
Du beurre, vous avez dit du beurre? Oui cher Monsieur, ici, on cuisine au beurre!
Et c’est tant mieux aurais-je envie d’ajouter 🙂
Une belle étape de notre épopée en terre lyonnaise. Nous voilà donc aux Halles de Lyon, ok, vous êtes au courant, par contre, il vous manque quelques détails relatifs à notre modeste agape de midi, chez Yannis, au Resto Halle.
Au programme, et pour commencer, une belle salade de gras double, des escargots de Bourgogne servis avec un beurre à l’ail (et ça commence…) et le fameux gnafron. Pour les curieux, le gnafron est un saucisson gratiné avec de la crème et probablement un peu de beurre… Petits joueurs que nous sommes (on privilégie l’endurance, oui Monsieur), on s’est partagé ces trois entrées histoire de pouvoir se sustenter en toute légèreté le reste de la journée.
La suite des réjouissances était composée de boudin aux pommes, de foie de veau à la lyonnaise, de bavette à l’échalote sans oublier bien sûr, le traditionnel tablier de sapeur. Ledit tablier consiste en une tranche de tripe (pardonnez mon franc parlé s’il vous plaît Monsieur) de boeuf frite dans… de l’huile et non du beurre contrairement à ce que vous imaginiez Monsieur.
Suivant les bons conseils du maître du bouchon, nous avons arrosé tout ça avec un Gigondas des plus adaptés à notre menu. En toute franchise encore une fois, je peux vous dire que l’arrosée en question était digne de six Rollmops en super forme.
Café, mirabelle et marc de Bourgogne… les Rollmops étaient aux anges lorsque la bonne idée nous est venue de demander s’il était possible de visiter la cuisine et ainsi remercier le chef. Mais volontiers Messieurs qu’on nous dit. Lueur de joie intense au fond de nos mirettes rassasiées, car il faut dire que la cuisine de Yannis est à un Rollmops ce que le Britchon est à l’univers du tramway.
Nous saluons donc Yannis et à notre plus grand enchantement, nous nous trouvons face à un chef fort sympathique qui n’hésite pas à nous inviter à entrer dans sa caverne. Blabli blabla et tout et tout… bref, on devient meilleurs copains alors qu’il continuait d’envoyer côtes de boeuf (au beurre), tablier de sapeur, salade et autres gourmandises…

Nous voilà, en cuisine avec le serveur et le second qui n’est autre que son frère ainsi que le maître du bouchon, fiers comme des coqs et fins prêts pour la suite des opérations… direction le bar 🙂
Nous y avons rencontré plusieurs personnes aux mines réjouies et devinez quoi! Leurs mirettes semblaient tout aussi rassasiées que les nôtres… et vu la magnifique table qui était préparée pour une fine équipe (voire les côtes de boeuf ci-dessus, car oui, il y en a 2)… je pense que Yannis a fait encore bien des heureux ce jour-là… On se réjouit d’y retourner.
Merci pour cette belle après-midi…

Les Halles de Lyon- Paul Bocuse

Voilà l’endroit idéal pour Les Potes & Rollmops….

Pour un peu d’histoire
Pour le plan
Site officiel

La liste des avantages est trop longue pour être explicite. Disons simplement, pour résumer, que nous sommes arrivés le samedi à 11:30 pour un apéro « Huîtres et Mâcon » chez Merle. A midi et demi on était chez Yannis au Resto Halle et nous sommes repartis à 20:00 de chez lui pour aller manger à La Table. On ne pensait pas vraiment avoir assez faim pour dévorer le repas du soir mais 12 mn de taxis ont suffi à nous ouvrir l’appétit. Les Halles c’est des personnes formidables, des produits d’exception, à boire, à manger et une ambiance calme sereine loin du stress, bref une place de jeux pour amateurs de cuisine.
Nous avons croisé plein, plein de personnes très différentes. Tout le monde parle et on ne vous dit pas combien de verres on nous a offert, c’est indécent…

En vrac:

L’équipe de chez Merle

Une dizaine de sortes d’huîtres à déguster, ne pas choisir plus de 3 sortes différentes sous peine de se faire regarder un peu de travers. Un peu comme si vous vouliez déguster 10 vins en une fois… L’ordre de dégustation est aussi à respecter. Oursins et crevettes, du vin en pots lyonnais traditionnels. Attention au fond de 6 cm: vous pensez toujours que la bouteille n’est pas vide…. Service très souriant et merci pour les 2 carafes d’eau super fraîche du dimanche matin! Mention spéciale pour le calme extraordinaire des ouvreurs d’huîtres. Les huîtres sont ultra fraîches, croquantes et bien charnues, le pied est déja coupé. On oublie les quelques gouttes de citron dessus. On y mange debout sur des tables hautes juste pas au chemin.
Mme Sibilia
Une femme très coquette, amoureuse de la couleur rouge, qui de surcroît connaît bien et voue une admiration sans limite à M. Paul. Elle nous a dit qu’il venait tous les dimanches matins prendre le café. C’était son anniversaire samedi. On a trouvé un coeur en chocolat suisse dans nos sacs pour elle. Elle a fini le Toblerone à Yann. Elle est la cheffe d’un commerce de charcuterie. Grégoire n’a pas hésité une seule seconde à aller boire un verre de champagne rosé et manger des macarons au beurre salé dans la charcuterie juste avant la fermeture après le long travail d’emballage des cartons qui partiront par poste aux 4 coins du monde. He oui on peut commander en ligne chez Mme Sibilia. Nous on dormait encore dimanche matin alors on a loupé M. Paul… une autre fois!

M. Minet
Vendeur chez Sibilia

Daniel
Le roi de la psychanalyse. Il nous a tous scanné, décrivant avec précision le type de nuage sur lequel on vivait… intéressant. Mec totalement détaché qui n’a plus peur de la mort.
Les jeunes des côtes de boeuf
… en cours de rédaction …
Le jeune entrepreneur
… en cours de rédaction …
J’ai suivi son conseil et mangé un macaron géant à la framboise à l’eau de rose de chez Dechenaud. Les Halles c’est aussi ça, une petite envie, un conseil… et hop!
Le dimanche nous sommes revenus pour l’apéro « Huîtres et Mâcon » en matinée puis nous somme allé déguster des fromages chez Etienne Boissy, Meilleur Ouvrier de France qui vend les fromages de chez Mons, fromager-affineur à Roanne, pas loin de Lyon. Finalement on a acheté des volailles à la Boucherie Centrale Giroud- Perrier puis direction la gare pour le voyage du retour avec pas loin de 10 kg de volatiles dans un sac isotherme vite acheté en grande surface.
La femme du fromager de chez Mons

Elle nous a préparé avec grand soin une ardoise de dégustation avec 4 fromages, une petite salade et servi un excellent vin blanc d’accompagnement. Le tout servi avec des toasts croustillants et moelleux encore chauds. Femme souriante qui a eu beaucoup de patience avec Grégoire qui ne savait plus s’il avait faim ou soif…
Tabata

La candidate de Top Chef 2012, encore plus craquante en vrai que sur le petit écran. Elle a promis de laisser un commentaire sur notre blog.
Le vendeur de volailles

Même pas débordé lorsqu’à la fermeture on décide d’acheter 4 volailles. Ben oui elles sont sur l’étale avec encore pas mal de plumes et tout le reste: pâtes tête… Il faut sortir le long couteau et le chalumeau pour préparer tout ça.

Les Rollmops à Lyon

Ce n’est pas tout de cuisiner, il faut de temps en temps aller chercher l’inspiration au coeur des hauts lieux de la gastronomie !

C’est ce que les 6 membres des Potes & Rollmops vont faire ce week-end. Nous allons à Lyon !

Au programme, visite des mythiques Halles de Lyon- Paul Bocuse. Pour combler le petit creux de midi, nous irons rendre visite à Yannis Rousseau au Resto des Halles.
Nous vous en avions parlé en février 2011.

Le soir, nous nous dirigerons sur la colline à l’est de la ville et son quartier de la Croix-Rousse. Le guide du fooding 2012 nous a conseillé d’aller dans un Néobistrot nommé « La Table« .

Pour le reste, nous vous ferons un petit compte rendu à notre retour !

Bon voyage et bon appétit!

Un bouchon lyonnais, un vrai

Quand on est gourmand, il y des lieux qu’il faut connaître. Le Resto Halle (vidéo) à Lyon est l’un de ceux-ci. Perdu au milieu des halles de Lyon et des dizaines de détaillants, ce bouchon est un coin de convivialité et de bonne cuisine.

Yannis Rousseau et son second cuisinent une gastronomie lyonnaise traditionnelle avec des produits frais achetés dans les halles.

Après un apéritif et une dégustation de Rosette de Lyon et d’un Mâcon blanc, nous allons manger des plats savoureux où les abats sont rois.

Au menu, gratin d’andouillette et foie de veau à la lyonnaise déglacé au vinaigre. Le tout accompagné d’un gratin dauphinois et d’une salade verte.