Archive for Marilyn Manson

Tiens v’la du boudin!

J’ai la chance d’avoir une famille acro au boudin, lorsque l’on mange du boudin, c’est jour de fête chez nous. Oui la chance parce que moi j’aime le boudin.

Pas une raison pour ne pas une fois décrotter un petit peu l’éternel boudin cornettes et purée de pomme.

La purée de pomme se transforme en de fines lamelles de pommes bien croquantes et acidulées. J’ai ajouté un peu d’acide ascorbique pour les empêcher de s’oxyder. Cela agit comme le jus de citron mais… sans donner le goût de citron. J’utilise ce même truc pour la sangria de vin blanc. Par dessus il y a de la coriandre fraîche ciselée et une micro salade de racines rouges assaisonnée avec de la moutarde piquante du girofle et de l’anis moulu, sel poivre, vinaigre de Jerez et très peu d’huile de colza.
Le boudin a reçu un coup de couteau avant d’être servi, c’est le risque quand on est un joli petit boudin! Je le cuit 20 mn dans de l’eau juste pas frémissante.
Et pour frimer j’ai accompagné tout cela avec un petit gratin de cornettes, avec des lardons bien sûr et aussi un peu de crème et d’oeuf pour la liaison, gratiné avec du gruyère. Et j’ai poussé la décadence jusqu’au petit lard bien croustillant. L’avantage des gratins c’est qu’il reste plus qu’à les gratiner au dernier moment puis de les balancer dans l’assiette. Ça reste bon chaud et tout le monde est content!
A écouter avec Les joyeux bouchers de Boris Vian et un vin rouge du pays.

Soufflé au Bleuchâtel, brochette de ris de veau et Bloody Marilyn

Mais quelle étrange entrée… oui! A sortir que pour des occasions qui sortent (vraiment) de l’ordinaire! Un repas avec Marilyn Manson sera un très très bon prétexte 😉 Vous connaissez l’oiseau? C’est un chanteur actuel à succès… vous voyez maintenant?
Le soir avant mettre les ris de veau à dégorger au frigo dans de l’eau avec 1 cs rase de sel
Le lendemain bien les rincer, les blanchir 3 mn puis les refroidir 2 mn dans de l’eau avec des glaçons

Les débarrasser des membranes et compagnie
Les découper en petits morceau de la taille d’une grosse noisette
Les colorer dans une poële avec un peu de beurre à feux moyen
laisser refroidir

Monter sur des brochettes des bouchées entourées d’une demi tranche de lard
Réserver au frais.
Si vos invités sont végétariens, vous avez qu’à oublier cette première étape (pourtant si rigolote) à tout jamais… 
Pour 4 soufflés:

Beurrer et fariner 4 ramequins
Préparer une béchamel avec 20 g de beurre, 20 g de farine et 2.5 dl de lait
Ajouter 60 g de Bleuchâtel et un mini petit peu de cube de bouillon (toujours le Star si vous en avez encore)
Laisser fondre en touillant bien puis ajouter hors du feu 4 jaunes d’oeufs, réserver
Monter 4 blancs en neige, bien ferme.
Une fois vos invités tout bien installés, oui car on sait bien que c’est les convives qui attendent le soufflé et pas l’inverse! Mélanger délicatement les blancs à la masse au fromage puis remplir au 2/3 les ramequins
Enfourner 10 mn (plus ou) à 220 degrés C, four préchauffé.
Juste avant de remplir les ramequins, griller lentement les brochettes dans un tout petit peu d’huile d’olive ou de beurre et soupoudrer de cumin
Pour les amateurs d’absinthe, servir cette entrée étonnante avec un Bloody Marilyn ou Bloody MM:
Mélanger harmonieusement et selon votre gôut du jus de tomates, des glaçons, du tabasco et de l’absinthe.

Coquelet à l’estragon flambé à l’absinthe

Farcir un coquelet avec de l’estragon, recouvrir le fond du plat avec des cubes de céleri boule, ajouter un fond de volaille qui dormait paisiblement dans votre congelo. Cuire ces petits oiseaux comme dans cette recette.
En accompagnement, je vous propose des rösti et des tomates cerises & ails confits
Arroser d’absinthe brûlante à table. Ha la fascination du coquelet en feu… Un coup à impressionner Marilyn Manson lors d’un menu très spécial!
J’avais mis du citron confit aussi mais finalement c’était pas super top avec le goût de absinthe… 

Soufflé glacé à l’absinthe

Recette très célèbre du côté de Neuchâtel…
2.5 dl de crème entière
0.5 dl de fée verte du Vallon
3 oeufs
150 g de sucre
1 bâton de vanille
Battre la crème avec un peu de sucre puis incorporer la moitié de l’alcool
Blanchir les jaunes avec la moitié du sucre restant et les grains de vanille puis y ajouter le reste absinthe
Battre les blancs très fermes avec le reste de sucre
Mélanger délicatement les 3 appareils
Remplir des petits récipients et mettre une nuit au congelo
Avant de servir recouvrir avec du chocolat noir rapé.
Et en avant les fraises suisses…
Mmmm et avec 1 ou 2 morceaux de nougat pour le croquant.

Cette recette permettrai de finir en beauté un repas avec Marilyn Manson. Vous devinez pourquoi?

Vous pouvez aussi verser la masse dans un grand moule à cake puis couper des tranches avant de dresser les assiettes. Dans ce cas sortir le moule 30 mn avant pour avoir une jolie consistance.

Pour les gourmands qui n’apprécient pas l’absinthe à sa juste valeur il existe quelques variantes forts appétissantes:

Râper du chocolat noir dans la préparation pour avoir un soufflé glacé stracciatella
Incorporer des fruits écrasés comme des framboises ou des raisinets
Incorporer des meringues ou des amaratis écrasés pour surprendre les becs à bonbons
Plus classique avec les graines de vanille d’une gousse fendue en deux, oups y’en a de toute manière…
Plus rapide avec un peu de confiture de votre choix
Avec des smarties pour un goûter d’anniversaire
On pourra aussi pourquoi pas remplacer l’absinthe par du Grand marnier pour un dessert de gala
Des éclats de tuiles pour y donner un bon goût de sucre caramélisé

Et pis j’attends avec impatience vos propositions…