Archive for juillet 2012

Croûtes dorées

Je ne sais plus qui le disait, mais finalement, il s’agit plus de pain retrouvé que perdu… jolie manière de voir notre petit monde frénétique!

Vielle recette à transmettre de toute urgence à nos enfants. Ils pourront se concocter des 4 heures toutes réconfortantes quant ils auront des petites baisses de moral. Et pour le petit déjeuner du dimanche matin c’est très pratique!

Du pain presque perdu
Sucre
Lait
Œufs
Cannelle en poudre
Beurre
Et aussi une compote mais ce n’est pas obligatoire

Ici cela sera un coulis de fraises. Suffit de mouliner des fraises avec un peu de jus de citron et du sucre.

Chauffer dans une petite casserole du lait avec du sucre puis verser dans une assiette creuse
Battre de l’oeuf dans une autre assiette creuse
Préparer dans une troisième un mélange de sucre cristallisé avec de la cannelle en poudre
Couper le pain en tranches bien plates
Hop dans le lait puis hop dans l’oeuf et paf dans une poêle avec du beurre fondu

Laisser dorer lentement à feux vraiment pas trop fort

Puis chlac chlac dans le sucre à la cannelle

Tellement bonnes que vous allez vous brûler les doigts, si si! Et sûrement très bonnes froides aussi, mais là l’expérience n’a pas encore été réalisée… Etrange, ces croûtes ont une fâcheuse habitude de disparaître à vue d’oeil… Et là, le pain aura définitivement disparu… C’est magique!

Magret de canard et ratatouille restructurée

Pour la cuisson du magret je vous propose 3 variantes:une cuisson traditionnelle comme dans la recette du magret thaï, une cuisson sous vide à juste température ou une cuisson à basse température que je détaille un peu ici.

Chambrer le magret de canard environ une heure puis fendre au couteau la graisse de manière à  former des losanges, on peut aussi enlever une partie de la graisse sur les côtés du filet
Préchauffer le four à 80 degrés Celsius avec assiettes et plat à l’intérieur
Saler puis griller à bonne chaleur les 2 côtés du magret
Le côté peau doit être spécialement croustillant
Placer dans le plat préchauffé, peau en haut et piquer le thermomètre bien au milieu de la partie épaisse
Enfourner
Température à coeur de 56 degrés C pour une cuisson rosée
Pendant ce temps préparer des pdt grillées et une ratatouille.
Comme ma nana n’aime pas trop la ratatouille. Je l’ai un peu déstructurée ou restructurée, selon,  afin qu’elle passe inaperçue… cela n’a pas manqué. Un succès 😉
J’ai laissé dégorger dans du sel mes petits cubes d’aubergine
J’ai laissé fondre dans un peu d’huile d’olive les tranches de poivron
Placé au four dans un plat des larges tranches de tomates bien mûres
Lorsque les poivrons étaient cuits je les ai réservé au four
J’ai rincé à l’eau, pressé et sauté les aubergines avec de l’ail pressé, assaisonné et réservé au chaud dans le four
Préparé et lavé qq feuilles de basilic et des fleurs de thym
Au moment de servir
On tranche le magret pas trop épais
On étale élégamment quelques pdt et on monte la ratatouille au cercle métallique
Pis la déco et de la fleur de sel sur la viande
Et voilà…
Prévoir un magret pour 2 bouches
On peut aussi ajouter un étage courgettes vertes ou jaunes à la ratatouille. Dans ce cas sauter pas trop longtemps des fines tranches avec de l’oignon nouveau afin que la courgette reste légèrement croquante.